Les demoiselles de Rochefort

Non seulement j’ai un petit faible pour les comédies musicales, mais en plus Les Demoiselles de Rochefort est iconique. L’atmosphère très soignée crée par les décors et les costumes est fraîche et gaie. Des bouches à incendie rose, les façades de toutes les couleurs qui entourent le café transparent mettent en valeur les costumes des personnages. Il paraît que pour les besoins du film quarante mille mètres carrés de façades ont été repeints à Rochefort. Les couleurs entrent en résonance et dessinent les liens qui se forment au fil du film : rouge sang pour le méchant, blanc et pastels pour les jumelles et leurs amoureux, or, argents et paillettes pour les forains…  Malgré le temps passé, les tenues de Solange et Delphine font toujours autant envie, non?

A piquer aux Demoiselles de Rochefort:

# Oser le chapeau ! Les couvre-chefs de Solange et Delphine sont dingues, ils sont un peu extrêmes mais donnent une folle allure.

# Egayer les journées avec des couleurs acidulées.

# Porter des jupes plissées.

Bonus:

En faisant quelques recherches sur le sujet je suis tombée sur ces images: un documentaire du tournage des Demoiselles de Rochefort, où Catherine Deneuve et Françoise Dorléac se maquillent, se coiffent, se titillent.  La vidéo issue des archives de l’INA est ici : « Montre moi ce petit neuneuil ». Les deux soeurs interprètent des jumelles dans le film de Jacques Demy.  J’ai été touchée par leur complicité et ai aimé observer leur préparation,  j’espère que vous apprécierez aussi. Les gestes de la beauté n’ont pas tant évolué depuis les années 60.