De la couleur et du désert

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une magnifique série à découvrir sur le site de Floto et Warner: www.flotowarner.com

Publicités

Merci Coco … La marinière

 

On est en 1917 et mademoiselle Chanel va brillamment faire basculer un vêtement militaire dans le dressing des modeuses d’après-guerreSe doutait-elle qu’elle tenait là un hit planétaire?

 

Aujourd’hui nous remercions Coco pour avoir transformé cet uniforme!

La marinière By Coco

D’abord portée par les marins bretons à partir de 1887, puis adoptée par les travailleurs bretons, la marinière a très vite conquis le coeur des autres marins français. A l’origine, elle était composée de 21 bandes, symbolisant les victoires de Napoléon. Cocorico !

Confortable et facile à porter, elle permet aussi de retrouver facilement un marin à la mer. (Oui, nous émettons la supposition que Charlie porte pour cette raison une marinière).

où est Charlie?

Elle est portée aux nues par les plus grands couturiers! J’ai nommé Yves Saint Laurent et surtout Jean-Paul Gaultier qui en fait sa marque de fabrique dans les années 80. Petit à petit, entrée dans les classiques, elle est utilisée par de nombreux créateurs.

97 ans plus tard, la marinière est toujours star.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’avantage énorme de la marinière est qu’on peut la mettre avec n’importe quoi: une jupe longue et des bijoux, sous une veste pour aller travailler, avec un short pour la plage…

Les puristes ne jurent que par Saint James, pourvoyeur de marinière depuis 1889, mais je suis très tentée par celle qui sortira bientôt chez Petit Bateau et son humour marin.

A vos rayures !

 

Les demoiselles de Rochefort

Non seulement j’ai un petit faible pour les comédies musicales, mais en plus Les Demoiselles de Rochefort est iconique. L’atmosphère très soignée crée par les décors et les costumes est fraîche et gaie. Des bouches à incendie rose, les façades de toutes les couleurs qui entourent le café transparent mettent en valeur les costumes des personnages. Il paraît que pour les besoins du film quarante mille mètres carrés de façades ont été repeints à Rochefort. Les couleurs entrent en résonance et dessinent les liens qui se forment au fil du film : rouge sang pour le méchant, blanc et pastels pour les jumelles et leurs amoureux, or, argents et paillettes pour les forains…  Malgré le temps passé, les tenues de Solange et Delphine font toujours autant envie, non?

A piquer aux Demoiselles de Rochefort:

# Oser le chapeau ! Les couvre-chefs de Solange et Delphine sont dingues, ils sont un peu extrêmes mais donnent une folle allure.

# Egayer les journées avec des couleurs acidulées.

# Porter des jupes plissées.

Bonus:

En faisant quelques recherches sur le sujet je suis tombée sur ces images: un documentaire du tournage des Demoiselles de Rochefort, où Catherine Deneuve et Françoise Dorléac se maquillent, se coiffent, se titillent.  La vidéo issue des archives de l’INA est ici : « Montre moi ce petit neuneuil ». Les deux soeurs interprètent des jumelles dans le film de Jacques Demy.  J’ai été touchée par leur complicité et ai aimé observer leur préparation,  j’espère que vous apprécierez aussi. Les gestes de la beauté n’ont pas tant évolué depuis les années 60.

« Poésie générale de l’action des êtres vivants« 

Petite dose de beau du jour bonjour!

Cet abécédaire de danse par I-D est sublaïme.

On est particulièrement fan du F!

Pour aller plus loin une belle réflexion sur la danse de Paul Valéry, d’où est extraite la citation du titre.